Les Groupes d’analyses de pratiques entre pairs ou GAPP

Le but des GAPP est de mettre en avant, entre pairs, notre pratique ; de la soumettre à la critique bienveillante de ces mêmes pairs qui vont s’entendre sur un consensus de pratique dans un cadre référent (recommandations, consensus d’experts, …).

Le Gapp fonctionne en réunion de praticiens (présentielle ou déportée) de même spécialité, sans leader, sans expert. Le nombre de participants est idéal entre 5 (minimum) et 10 (maximum), pour optimiser sans surcharger les échanges. Ceux-ci se font autour de la présentation d’un dossier par chaque participant. Ce dossier est pris de façon aléatoire (ex : 5e consultation du Mardi précédent) et mis en forme à l’aide d’une grille de recueil (informatique).

La séance de 2h30 est animée par un modérateur et l’ensemble des débats est collecté par un secrétaire (informatique).
Une recherche de consensus « officiel » peut être demandée par le groupe : un participant se charge de ce travail et le diffuse aux membres du groupe (cette recherche peut se faire en direct ou en différé).

Ce mode de travail en GAPP peut être organisée en action validante OGDPC.